Histoire & Patrimoine

Accueil /// Histoire & Patrimoine /// Personnages célèbres /// Artistes /// Charles FILIGER (1863-1928)

Charles FILIGER (1863-1928)

Né en 1863 à Thann en Alsace où son père est dessinateur dans une manufacture de tissus, Filiger joue du violon et étudie le dessin pendant son enfance. Après des études chez les Jésuites, il refuse d’entrer à la manufacture et s’inscrit en 1886 à l’école des arts décoratifs à Paris. En 1887, il étudie à l’atelier Colarossi.

En juillet 1888, il séjourne à Pont-Aven à la pension Gloanec, avec Gauguin, Meyer de Haan, Laval, Moret, Seguin et Jourdan. En 1889, il s’installe au Pouldu chez « Marie Poupée » avec Gauguin et Sérusier.

En 1889, il expose deux études au salon des Indépendants. En 1890, il expose chez le Barc de Boutteville et au salon de la Rose + Croix. Il rencontre 0’Conor avec qui il échangera une correspondance suivie. O’Conor l’aidera souvent en lui achetant ses œuvres, comme Slewinski.

En novembre 1893, il trouve refuge à Kersulé près du Pouldu et reçoit une pension du comte A. de la Rochefoucauld. En 1894, il rend visite à Gauguin alité après son accident et fait la connaissance d’Alfred Jarry à Pont-Aven. Il illustre le livre prière de Jules Bois. De 1895 à 1900, il vit misérablement au Pouldu, malade, s’adonnant à l’alcool et traversant des crises mystiques qui l’épuisent. Il séjourne à Rochefort en Terre de 1901 à 1902. En 1903, il va en Suisse voir sa famille et réside chez son frère Paul. Revenu au Pouldu, il s’installe bientôt au hameau de Kersellec. Toujours en butte au manque d’argent, il est hospitalisé à Malestroit en 1905 puis il passe près de quatre ans dans une modeste auberge à Gouarec. Installé à Arzano en 1911, il rompt définitivement avec ses amis et sa famille. A partir de 1914, il réside à Trégunc à l’hôtel du Menhir tenu par la famille Le Guellec. En 1915, les Le Guellec s’installent à Plougastel-Daoulas, Filiger les suit et ne les quittera plus jusqu’à sa mort en 1928 à l’hôpital de Brest.

Filiger est le peintre le plus étrange du groupe. Son art tout imprégné de mysticisme évoque à la fois l’icône, le vitrail et les fixés sur verre.

Ajouter au carnet de voyage
Charles FILIGER (1863-1928) 364
  • Panneau d’entrée de ville - musée
  • Panneau d’entrée de ville - musée

Inscrivez-vous sur notre newsletter

Galerie

  • La campagne
  • La ville
  • La mer
  • Pont-Aven, hier
  • Le port
  • Les moulins
  • Nizon

Agenda

Brochures

PLAN PONT-AVEN

Partager la page